La porsche 356 RSR de Rod Emory est une fusée bi-turbo

0
228

Rod Emory construit quelques-unes des Porsche sur mesure les plus cool du monde. Son style « hors normes » est devenu synonyme de 356 modifiées. Et cet exemple, la RSR, est le plus extrême de tous.

Collaboration avec Momo

Construite en collaboration avec Momo, elle utilise une carrosserie 356 tendue sur un châssis de Porsche 911 de la génération 964, jumelée à un moteur flat-four biturbo développant près de 400 chevaux.

La restauration de la porsche

Emory a terminé la construction de la voiture l’année dernière. Il y a eu une exposition sur Instagram pour détailler l’ensemble du processus que lui et son équipe ont suivi pour la mettre au point. Le projet a commencé par une coque 356B rouillée. Ensuite, elle a été restaurée et fusionnée avec un châssis 964 raccourci. Tout cela en s’assurant l’alignement de tous les points de suspension de la voiture étaient correcte.

Le résultat est un 356 modernisé qui a l’air absolument sportive et look agressif. Les panneaux de carrosserie sont en aluminium, avec des ailes élargies pour accueillir des roues Momo à cinq branches et à verrouillage central. L’arrière peut-être la partie la plus cool de la voiture avec une sorte de forme de larme hachée. Un design inspiré des voitures de course des années 60, telle une voiture de collection de luxe. Et surtout, vous pouvez voir la configuration biturbo exposée.

Les turbocompresseurs massifs

Ces deux turbocompresseurs ont été fournis par Garrett. Et alimentent en air, via d’énormes refroidisseurs, de 2,4 litres 4 cylindres à plat avec injection de carburant Rothsport. Celui envoie la puissance aux roues arrière via une boîte manuelle à cinq vitesses G50. Le système produit un peu moins de 400 chevaux. Ce qui est beaucoup si l’on considère que la voiture entière ne pèse que 885kg. C’est ce que l’on appelle dans le jargon un avion de chase ! Pour ceux qui recherche une sportive à collection pour un budget moins important, il y a la Nissan DATSUN 240Z S30.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here